• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 15:00
Anthony Trollope, Miss Mackenzie, Le livre de poche

A 35 ans Margaret Mackenzie a passé la majeure partie de sa vie très recluse, à soigner des malades, son père puis son frère. A la mort de ce dernier elle hérite de toute sa fortune. La voici riche et libre. Mais comme nous sommes dans les années 1860 on dit que c'est une vieille fille. Sa nouvelle situation fait le malheur de son autre frère et de son cousin qui espéraient bien hériter à sa place. Elle la rend aussi soudain très intéressante pour quelques messieurs célibataires désargentés. Margaret va devoir composer avec les envieux de toutes sortes et choisir quelle vie elle veut mener. Sa force c'est son caractère bien trempé. On ne lui fait pas dire ou faire ce qu'elle ne veut pas. Ceux qui croient pouvoir la manipuler au prétexte qu'elle n'est jamais sortie dans le monde se trompent.

Je fais la connaissance d'Anthony Trollope avec ce roman et je me régale. J'apprends qu'il a été un des écrivains majeurs de l'époque victorienne, je n'en ai donc pas fini avec lui. J'apprécie particulièrement le regard caustique de l'auteur sur la société qu'il décrit. Sans arrêt il intervient pour donner son avis sur ses personnages et leurs agissements. Je trouve cela très drôle :

Je crois qu'il n'avait guère de talent pour la spéculation, car autrement il serait devenu riche, mais son zèle prudent lui permettait d'éviter les pertes directes tout en lui rapportant peut-être cinq pour cent sur son capital, alors qu'il n'en aurait pas reçu plus de quatre et demi s'il n'y avait pas touché et avait encaissé ses dividendes sans se tracasser. Comme la différence ne s'élevait assurément pas à cent livres par an, on ne saurait dire qu'il faisait bon usage de son temps. Son zèle méritait plus de succès. Il pensait toujours à son argent, ce qu'il excusait à ses yeux et aux yeux d'autrui au nom de ses neuf enfants. Pour ma part, je pense que ses enfants ne le justifiaient en rien, pas plus qu'ils ne l'auraient fait s'il avait assassiné et dévalisé ses voisins en leur nom.

Je suis frappée aussi de constater que ces commentaires dénotent une vision du monde très souvent moderne.

L'avis de Lilly.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Soie 25/06/2014 18:10

Il est dans ma PAL :-)
Je comptais le lire en juin mais le temps est passé trop vite.
Si ce livre me plait, je compte lire ensuite Quelle époque ! qui semble avoir été bien apprécié.

Agnès 26/06/2014 13:37

Du même auteur ? Je le note aussitôt !

maggie 06/04/2014 19:32

J'ai aimé ce roman et j'espère que je vais pouvoir en découvrir d'autres de cet auteur

Agnès 07/04/2014 13:16

Pareil pour moi.

Aaliz 23/03/2014 17:10

J'ai repéré Anthony Trollope avec son gros pavé " Quelle époque ! " que j'espère pouvoir lire bientôt. C'est en cherchant des auteurs du même genre que Thackeray que je suis tombée sur lui. J'adore cette façon d'intervenir dans le récit et de critiquer ses propres personnages ! Je rajoute Miss Mackenzie à ma liste !

Agnès 24/03/2014 14:02

Il me semble qu'il y a ces temps-ci toute une série d'auteurs un peu oubliés du 19° siècle qui ressortent. Je pense à Elizabeth Gaskell aussi.

keisha 19/03/2014 08:35

Je n'ai pas lu celui ci, mais d'autres plus pavés, et j'avoue qu'il m'amuse beaucoup.

Agnès 19/03/2014 12:48

Des titres à me recommander ?