• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 15:20
Erik Larson, Dans le jardin de la bête, Le cherche midi

Un livre que j'avais envie de lire depuis longtemps. Je l'avais mis sur ma liste de Noël mais le père Noël m'a apporté autre chose. Et voilà qu'il est disponible à ma bibliothèque. Aussitôt repéré, aussitôt emprunté, aussitôt lu.

Printemps 1933, le poste d'ambassadeur des Etats-Unis à Berlin est vacant mais personne n'en veut : trop compliqué. Finalement c'est William E. Dodd qui l'accepte, un professeur d'université spécialiste de l'histoire du vieux Sud, absolument pas de la carrière diplomatique, ce que ses nouveaux collègues vont bien vite lui reprocher. Et lui qui espérait une sinécure où il pourrait terminer tranquillement la rédaction d'un ouvrage qui lui tient à coeur !

 

A la mi-juillet 1933, le nouvel ambassadeur arrive à Berlin en famille. L'autre personnage important est sa fille Martha, une jeune femme d'une vingtaine d'années qui multiplie les conquêtes amoureuses.

 

Au début les Dodd pensent qu'on doit pouvoir comprendre les nazis et discuter avec eux pour les amener à un comportement plus modéré. Il leur semble que les Juifs allemands ont quand même bien cherché ce qui leur arrive et père et fille se reconnaissent sans difficulté "légèrement antisémites". Et puis Martha trouve que ces nazis blonds et sportifs sont de bien beaux garçons. Petit à petit cependant la famille est troublée puis choquée par ce qu'elle remarque. Des ressortissants américains sont tabassés par des SA pour ne pas avoir fait le salut nazi. Martha et son frère assistent à l'humiliation publique d'une jeune femme accusée de relations avec un Juif. Enfin Martha tombe follement amoureuse de Boris Winogradov, premier secrétaire de l'ambassade d'URSS, qui finit de la retourner.

 

Dodd reste en poste à Berlin jusqu'en décembre 1937 mais c'est essentiellement sa première année qui est développée dans l'ouvrage, celle qui correspond à la période où Hitler installe et consolide son pouvoir absolu. Elle culmine avec la nuit des longs couteaux et l'élimination des adversaires qu'étaient devenus Röhm et ses SA.

 

Ce qui me frappe c'est l'aveuglement des démocraties face au régime nazi. Une fois qu'il a ouvert les yeux Dodd s'emploie à essayer de convaincre l'opinion du danger que représente l'Allemagne pour la paix mais il est bien peu pris au sérieux au point que plus tard on l'a surnommé "la Cassandre des diplomates américains".

 

Voilà un livre très intéressant, vivant et facile à lire avec de nombreuses anecdotes. Cependant, contrairement à ce que voudrait nous faire croire l'éditeur, ce n'est ni un thriller (comme annoncé en première et quatrième de couverture) ni un roman policier (en librairie je l'ai toujours vu rangé avec les polars) mais bien un livre d'histoire. C'est de la vraie histoire, avec des vrais personnages qui ont vraiment existé, basée sur des sources abondamment citées. Et alors ? Pourquoi est-ce que ça serait moins bien ?

 

L'avis de Keisha.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dominique 26/05/2013 10:02

j' ai noté ce livre chez Keisha et je compte bien le lire, le sujet m'attire surtout après avoir lu un petit bouquin sur les écrits des personnes qui ont visité l'Allemagne lors de la montée du nazisme, et puis je suis une passionnée d'histoire alors ....

Agnès 27/05/2013 18:30

Oh, oh ! Et c'est quoi, ce petit bouquin ?

keisha 26/05/2013 08:16

Tout à fait d'accord avec ta conclusion, les librairies ne savent ou classer ce livre, pourtant c'est clair! Un travail historique fort documenté. J'aime beaucoup ce type de livre (tu as lu son précédent? même éditeur, vraiment passionnant, sur un sujet moins grave)

Agnès 28/05/2013 13:16

Merci.

keisha 27/05/2013 20:07

Cela parle de l'expo universelle à Chicago fin 19ème siècle et d'un assassin au même endroit, très documenté, et basé sur documents historiques. Titre : le diable dans la ville blanche

Agnès 27/05/2013 18:29

Je trouve que ça fait un peu tromperie sur la marchandise. Il y a du avoir des lecteurs déçus. Non, je ne connais pas le précédent. Ca parle de quoi ?