• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 14:18

agafiaVassili Peskov, Des nouvelles d'Agafia, Actes sud

 

Les articles de Vassili Peskov sur les Ermites dans la Taïga, Karp Lykov et sa fille Agafia ont attiré l'intérêt et la sympathie du public russe qui lui demande Des nouvelles d'Agafia laquelle vit seule désormais depuis la mort de son père en 1988. Vassili Peskov continue ses visites annuelles à l'ermitage et ce récit couvre la période 1992-2008.

 

Quand je dis qu'Agafia vit seule ce n'est pas toujours vrai car sa popularité lui a attiré des émules qui pensent pouvoir régler leurs problèmes personnels par un séjour dans la taïga. Des "bancroches de l'esprit" comme les appelle Agafia et qui ne supportent pas longtemps les rudes conditions de vie et le caractère intransigeant de leur hôtesse. Quelques uns cependant s'acclimatent : Sergeï qui revient plusieurs années de suite passer des périodes à l'ermitage, Nadia qui vit cinq ans auprès d'Agafia et Erofeï l'ancien employé de la base géologique voisine devenu trappeur.

 

Il arrive aussi à Agafia de sortir de chez elle, pour séjourner dans la famille de sa mère, découverte à l'occasion de la parution d'Ermites dans la taïga ou pour aller se soigner à des sources chaudes mais malgré les demandes, elle refuse de quitter l'endroit où elle a toujours vécu.

 

Le présent ouvrage est accompagné de plus de photographies que le précédent car Agafia accepte maintenant de poser devant l'objectif. Le premier livre sur cette vie hors du commun était le plus passionant des deux.


agafia2.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

D

Donner une suite à ce genre de livre est toujours délicat, mais reste le premier livre qui lui est passionnant 
Répondre
A


C'est vrai, l'attrait de la découverte est passé et on risque sans doute d'être un peu déçu. Mais en même temps moi aussi je voulais Des nouvelles d'Agafia et je peux comprendre que l'auteur ait
eu du mal à résister à la pression de ses lecteurs. Et de son éditeur.



M

Tiens, pourquoi pas "Ermites dans la taïga" pour commencer?
Répondre
A


Oui, oui, c'est bien par celui-là qu'il faut commencer.