• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 12:40

purge-s-o.jpgSofi Oksanen, Purge, Stock

 

En Estonie, en 1992, au moment où le pays accède à l'indépendance. Une vieille femme, Aliide Truu, vit seule dans une ferme isolée. Elle est persécutée par des jeunes gens du village qui viennent jeter des pierres contre ses fenêtres la nuit. Un matin elle trouve dans sa cour une jeune femme mal en point. C'est Zara. Zara est en fuite, elle a échoué chez Aliide qui la recueille. Zara n'est pas là par hasard, ce qu'elle cache à Aliide. Et Aliide aussi a beaucoup de choses à cacher. Derrière les non-dits la vieille se reconnait dans les réactions de la jeune et décide de la protéger contre ceux qu'elle fuit.

Cet excellent roman met l'accent sur deux moments de l'histoire de l'Estonie : la fin des années 40 quand le pays passe sous la domination soviétique et le début des années 90 quand il retrouve son indépendance. A travers l'histoire d'Aliide Truu Sofi Oksanen montre les ravages du stalinisme : les purges délirantes où on accuse le voisin de tout et n'importe quoi dans l'espoir de détourner l'attention de soi-même; les jalousies familiales qui se renforcent de la possibilité de nuire; les vies bâties sur des mensonges.

 

La sortie du totalitarisme n'est pas une époque facile non plus. Les cadres de la société s'effondrent laissant les mafias prospérer. Les haines étouffées par des années de terreur peuvent enfin s'exprimer. Dans ces périodes où la loi du plus fort l'emporte les femmes sont souvent victimes. Aliide reconnait en Zara les réaction de quelqu'un qui s'est trouvé comme elle confronté à la violence brute. Elle comprend aussi que l'occasion lui est enfin donnée de racheter ses fautes passées.

 

J'ai beaucoup aimé Purge pour son histoire poignante et parce qu'il m'a permis de découvrir l'histoire de l'Estonie (il y a une rapide chronologie à la fin) que je ne connaissais pas.

 

L'avis d'Elfique, celui de Gambadou, et celui de Mélopée.

Partager cet article

Repost0

commentaires