• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 18:24

colomboMary Anne Mohanraj, Colombo-Chicago, Le livre de poche

 

Les Kandiah et les Vallipuram sont deux familles aisées du Sri-Lanka et dont une partie des membres ont migré aux Etats-Unis où ils sont médecins ou professeurs d'université. Colombo-Chicago nous raconte, sur trois générations, les histoires d'amour et de mariage de certains des membres de ces deux familles. Il est question de la volonté de conserver ses traditions et de la difficulté de les faire vivre dans un pays où elles ne sont pas adaptées au mode de vie. Ainsi du mariage arrangé qui nous est présenté comme menant le plus souvent les conjoints à la frustration, quand ce n'est pas à des sentiments négatifs plus violents, dès lors que la famille élargie n'est plus là pour faire tampon entre les époux.

 

Voilà quelque chose qui pourrait être intéressant mais qui manque son but à mon sens car les personnages sont traités trop rapidement et on saute ensuite à un suivant, sans avoir vraiment eu le temps de faire connaissance. L'arbre généalogique placé en début du roman est bien utile pour retrouver qui est qui. Ca n'est pas ennuyeux à lire mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable. C'est d'autant plus dommage que, à en croire les remerciements en fin d'ouvrage, l'auteure a passé pas mal de temps sur ce projet.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Agnès - dans Monde indien
commenter cet article

commentaires

Lounima 10/11/2012 07:42


C'est un roman que j'avais très envie de lire mais ton avis me refroidit un peu... J'aime quand les personnages sont développés, du coup, je ne vais pas trop me précipiter sur ce titre, je
crois...

Agnès 10/11/2012 11:13



Au moins c'est une vision honnête du pmariage arrangé -il me semble- qui nous est présentée là.