• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 16:36

20071125Delislecouv.jpgGuy Delisle, Chroniques birmanes, Shampooing

 

Vers 2004-2005, semble-t-il, Guy Delisle a vécu un an en Birmanie où sa compagne Nadège était employée par Médecins sans frontières-France. C'est cette année qu'il a mise en BD dans Chroniques birmanes. Guy et Nadège sont partis en Birmanie avec leur fils Louis, encore un bébé. A Rangoon Guy Delisle expérimente la vie de père au foyer. Il nous fait partager les joies et les angoisses des parents d'enfants en bas âge (ça rappelle des souvenirs). A l'étranger le fait d'être muni d'un petit enfant facilite les rencontres avec les autochtones.

 

 

 

 

 

 

La vie de Guy Delisle se partage entre plusieurs cercles. Celui des membres des différentes ONG qui se retrouvent pour des conversations souvent techniques qui dépassent un peu Guy. Celui des femmes d'expatriés, mères au foyer qui se réunissent avec leurs enfants en baby group. Et enfin il a aussi des contacts avec des Birmans, dessinateurs ou illustrateurs comme lui. Derrière cette vie quotidienne relativement tranquille apparaît toujours en filigrane la réalité de la dictature birmane : la presse censurée, l'internet surveillé, la police et l'armée omniprésentes.

 

J'ai beaucoup aimé Chroniques birmanes. Le dessin est faussement simple, très descriptif en fait, comme un documentaire. Guy Delisle décrit bien ses sentiments et ses découvertes et n'hésite pas à se moquer un peu de lui-même. Il y a beaucoup d'humour.


birmanes01.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 12/08/2010 10:15



Est ce qu'on y voit la vie en Birmanie et les difficulté du peuple birman sous le joug de l'armée au pouvoir ?



Agnès 12/08/2010 11:49



Pas énormément, c'est plutôt centré sur sa vie d'expatrié. Il a quand même des conversations sur ce sujet avec les personnes qu'il rencontre. Lors d'un déplacement dans la Birmanie profonde avec
sa compagne ils traversent un village où presque tout le monde est drogué.