• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 06:52

fiancéeBapsi Sidhwa, La fiancée pakistanaise, Babel

 

Né en 1910 au Kohistan, une région du nord du Pakistan actuel, Qasim a quitté ses montagnes après la mort de sa femme et de ses enfants. En 1947 il échappe à un massacre inter-religieux de la Partition et recueille à cette occasion une fillette dont les parents ont été assassinés. Il l'adopte et la prénomme Zaïtoon, comme sa propre fille disparue. A Lahore, Qasim se lie d'amitié avec Nikka et Miriam. Le couple n'a pas d'enfant et Zaïtoon va être comme une fille pour eux aussi.

 

Zaïtoon grandit heureuse. Lorsqu'elle atteint 16 ans Qasim, qui a toujours gardé la nostalgie de ses montagnes, la donne en mariage au fils d'un cousin. Séparée de ceux qu'elle aime elle découvre une vie rude. Alors que l'organisation tribale paraît menacée par l'avancée du monde moderne sur leur territoire, les hommes des montagnes se replient sur une application rigide des traditions. Sakhi, le mari de Zaïtoon, considère que son honneur serait bafoué s'il ne dominait pas sa femme aux yeux de tous.

 

Ici le faible oprime le plus faible. Les perdantes sont toujours les femmes. Bien peu de solidarité entre elles. Sous les coups on se range vite du côté du manche. Zaïtoon n'est certainement pas une rebelle. Elle accepte le choix de son père et est prête à beaucoup pour plaire à Sakhi mais, parce qu'elle vient de la plaine et de la ville, elle symbolise pour cet homme aigri la modernité qu'il faut mettre au pas.

 

Je n'ai pas trouvé que ce roman soit très bien écrit (ou est-ce un problème de traduction ?). D'un paragraphe à l'autre il y a des changements de temps qui m'ont surprise. Cependant je l'ai lu sans difficulté car il s'y passe plein de choses. L'histoire de Zaïtoon est un prétexte pour tracer un large portrait du Pakistan de cette époque. Dans ces hommes des montagnes arc-boutés sur leurs traditions je retrouve aussi un lien avec ma précédente lecture.


 

noori-top-linking-kaghan-and-neelum-valley.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par Agnès - dans Monde indien
commenter cet article

commentaires

Lounima 18/10/2010 06:21



Une lecture qui me tente depuis un moment mais je crois qu'elle attendra encore un petit peu, j'ai beaucoup trop de livres dans ma pile en ce moment ...


J'aime beaucoup la photo qui accompagne ton avis : quel magnifique paysage ! ;-)



Agnès 18/10/2010 16:53



C'est bien mais il y a mieux, je pense donc, oui, ça peut attendre un peu.