• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 15:40
Iain Pears, L'affaire Raphaël, 10-18.

Voici le premier épisode des enquêtes de Flavia di Stephano et de Jonathan Argyll dans le monde des amateurs d'art.

Jonathan Argyll, un étudiant en histoire de l'art a découvert à partir de documents l'existence d'un repeint de Raphaël. Au 18° siècle Carlo Mantini, peintre médiocre, a peint sur un Raphaël dans le but d'exporter l'oeuvre illégalement au profit d'un acheteur anglais. Le tableau a ensuite disparu et nul ne sait s'il est arrivé en Angleterre ou resté en Italie. Avec Flavia di Stephano, enquêtrice pour une brigade chargée de retrouver des oeuvres volées, Jonathan se lance à la recherche du Raphaël. Le tableau intéresse aussi un marchand d'art et un directeur de musée. L'affaire se corse quand un employé du-dit musée est assassiné. Elle mène nos héros de rebondissement en rebondissement jusqu'au coup de théâtre final qui révèle ce qu'il est advenu de l'objet du délit.

Les péripéties sont nombreuses, les héros sympathiques et le style plein d'humour. A l'évidence Iain Pears connaît et aime l'Italie. Une bonne série.

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
En ce qui me concerne je l'ai trouvée originale et amusante. Bon, après en avoir lu plusieurs de la série elle me semble moins originale car les oeuvres d'art après lesquelles les héros courent dans les trois premiers épisodes connaissent un sort assez semblable.
Répondre
L
Salut !
Je me permets un petit commentaire...
Comme toi, j'ai lu ce livre, mais j'ai été un peu déçu par le fin que je trouve très tirée par les cheveux. C'est dommage, car le reste du livre, les personnages, le sujet, l'environnement, tout était bien. Je ne sais pas ce que tu en penses ... 
Répondre