• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

6 avril 2006 4 06 /04 /avril /2006 06:38
Anne Perry, La disparue de Noël, 10-18.

L'histoire se passe vers 1850 en Grande-Bretagne.

Omegus Jones donne une réception dans sa propriété de campagne. Parmi les invités Bertie Rosythe un célibataire convoité par deux jeunes veuves, Gwendolen Kilmuir et Isobel Alvie. Les tensions sont vives entre ces deux femmes, impatientes de se "caser" mais dans cette haute société corsetée par les conventions, elles ne s'expriment qu'à fleurets mouchetés. Cependant, entraînée par ses sentiments, Isobel s'exprime trop violemment et, quand, le lendemain, on retrouve Gwendolen noyée dans l'étang de la propriété, chacun accuse sa rivale de l'avoir poussée au suicide. Les invités décident alors qu'Isobel ira en pélerinage expiatoire informer la mère de Gwendolen de ce qui s'est passé. Seule son amie, lady Vespasia Cumming-Gould, soutient Isobel et lui promet de l'accompagner dans ce difficile voyage.

Cette lady Vespasia est la même, un peu plus âgée, quelques années plus tard, que l'on retrouve dans les aventures de William Monk et d'Esther latterly, du même auteur.
On est bien ici dans la ligne des autres ouvrages d'Anne Perry : même milieu "convenable" et hypocrite, même époque victorienne. Cependant, vu la minceur du livre (125 pages) l'étude des personnages est forcément moins fouillée que ce à quoi elle nous a habitués. J'imagine que vu son succès l'éditeur s'empresse de publier tout ce qu'elle a écrit.

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
Je suis d'accord avec toi, quand on connait d'autres romans d'Anne Perry, celui-ci est décevant. On arrive trop vite à la fin, sans avoir eu droit aux descriptions pointus (et piquantes) des peronnages et surtout de leur caractère.l'histoire est intéressante, mais aurait pu être mieux développé.
Répondre
A
Dans l'ensemble, je suis une fan d'Anne Perry.