• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 16:25
Paul C. Doherty, Le livre du magicien, 10-18.
 
Le 14° épisode des aventures de Sir Hugh Corbett. Hugh Corbett est le garde du sceau privé du roi Edouard 1° d'Angleterre, c'est à dire le chef de ses services secrets. Accompagné de son fidèle écuyer Ranulf il doit déjouer les machinations de l'infâme Craon, son homologue français.

Dans cet épisode qui se déroule en 1303 des émissaires français et anglais se retrouvent dans le château de Corfe en Angleterre pour tenter de percer le code du secretus secretorum, livre de Roger Bacon. Des envoyés français meurent les uns après les autres, apparemment accidentellement.

Corbett veut aussi trouver le tueur qui assassine des jeunes filles des environs depuis quelque temps.

C'est une série agréable à lire. On apprend sur la vie au Moyen-âge et les personnages sont attachants. Hugh Corbett, le clerc torturé et consciencieux qui se pose des questions sur ses missions, qui veut agir pour le bien, s'oppose à Ranulf, ancien larron, sauvé de la potence par Corbett, élevé au rang de clerc et rongé d'ambition. cependant une grande amitié lie ces deux personnages.



Paul C. Doherty a aussi écrit :

Sous son nom ou sous divers pseudonymes, Paul C. Doherty est l'auteur de plusieurs séries de polars historiques. J'en suis deux autres :

Les aventures de l'apothicaire Kathryn Swinbrooke sont publiées sous le nom de C. L. Grace et éditées également chez 10-18. Le Lacrima Christi en est le 6° épisode.

Notre héroïne devra résoudre le mystère de la disparition d'un précieux rubis, le Lacrima Christi, dont on dit qu'il naquit du sang du Christ. Il y a aussi un crime hideux : un ancien guerrier a été décapité. L'action se passe au 15° siècle, l'histoire est agréable à lire mais manque un peu de profondeur.



Les enquêtes du frère Athelstan paraissent sous le nom de Paul Harding, toujours chez 10-18. Le 8° épisode s'appelle La chambre du diable. Il se passe en 1380.

Des prisonniers français meurent les uns après les autres, empoisonnés dans leur cachot de Londres. Qui les assassine et pourquoi ? Comme dans les aventures de Hugh Corbett il est question d'agent secret et d'intérêts cachés.

En arrière plan la vie des habitants de la modeste paroisse de Saint Erconwald dont frère Athestan est le pasteur. Les personnages semblent parfois caricaturaux et ne convainquent pas toujours.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Depuis peu, il est sorti le septième tome chez 10-18 de Kathryn Swinbrooke. Il s'intitule "le temps des poisons". Je l'ai juste acheté, pas encore lu, mais j'espère qu'il sera tout aussi passionnant que ses prédécesseurs !!!
Répondre
A
Je l'ai vu en librairie et je vais sans doute me l'acheter avant la fin de l'été. Mais pour l'instant j'ai de la réserve devant moi.