• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 15:34
Rupa Bajwa, Le vendeur de saris, J'ai lu

Agé de 26 ans, Ramchand est vendeur dans un magasin de saris. Cependant sa routine quotidienne le satisfait de moins en moins. Il se rappelle alors les souhaits que son père, prématurément disparu, faisait pour lui : l'inscrire dans une école anglophone pour qu'il ne soit pas toute sa vie un boutiquier. Ramchand décide alors de se remettre à l'étude et fait l'emplette de deux ouvrages : "Correspondance usuelle" et "Pages immortelles-pour écoliers de tous âges" et d'un dictionnaire d'Anglais.

Le lieu de travail de Ramchand, la Sevak Sari House, est aussi l'endroit où deux mondes se côtoient sans se rencontrer. Le monde privilégié et protégé des riches clientes et celui plus modeste des employés. Ramchand découvre qu'un mur le sépare de la bourgeoisie quand il essaye de trouver de l'aide pour une pauvre femme qu'un mariage malheureux a poussée dans une situation misérable. Cependant Rupa Bajwa montre aussi que même la position des femmes d'hommes d'affaires est très dépendante : de la bienveillance de leur mari ou de leur belle-mère, de leur capacité à enfanter un fils.

J'ai bien aimé ce roman bien que l'histoire soit très dure parfois et que la fin ne laisse que peu d'espoir d'une amélioration de la situation.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Agnès - dans Monde indien
commenter cet article

commentaires