• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 15:31
Boris Akounine, AzazelBoris Akounine, Azazel

Boris Akounine, Azazel, France Loisirs (mais aussi chez 10-18)

 

Moscou, 1876. Un jeune homme élégant interpelle dans un parc une jeune fille, lui déclare sa flamme puis se brûle la cervelle sous ses yeux (heureusement elle les avait fermés). Le jeune fonctionnaire de 14° classe Eraste Petrovitch Fandorine, entré dans la police judiciaire depuis trois semaines, s'intéresse à certaines étrangetés de l'affaire et convainc son supérieur de le laisser mener l'enquête. Elle le mène à la fatale Amalia Bejetskaïa qui semble n'être pas totalement innocente dans cette histoire. Fandorine la poursuivra jusqu'en Angleterre où il découvrira un complot d'envergure mondiale. Pour faire éclater la vérité il devra déjouer les embuches d'ennemis prêts à tout et s'apercevra qu'il ne peut pas faire confiance à grand monde.

 

Après Le monde entier est un théâtre, j'ai eu envie de revenir au point de départ de la série. Je relis donc avec plaisir cette première aventure d'Eraste Petrovitch Fandorine. Ma première lecture remonte maintenant à une dizaine d'années mais je m'aperçois que j'en ai encore de bons souvenirs.

 

Fandorine est encore tout jeune (il n'a que 20 ans) et bien naïf ce qui permet à Boris Akounine de se moquer gentiment de lui. La fin est tragique cependant. Je ne pouvais pas l'avoir oubliée et elle m'a serré le coeur par anticipation.

 

"- Eh oui, eh oui. Au fait, comment t'appelles-tu ?

- Eraste.

- Allons-y, Eraste de Rotterdam, allons dans mon bureau boire du cognac. J'en ai soupé de ces sales gueules.

- Erasme, corrigea mécaniquement Fandorine.

- Quoi ?

- Pas Eraste, Erasme.

- Excuse-moi, j'avais mal entendu. Allons-y Erasme."

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

éléa 11/04/2014 17:04

Tu me donnes envie de relire Akoukine .. j'ai lu Azazel, mais comme il y a bien 20 ans .. je ne me souviens de rien.

Agnès 11/04/2014 17:57

Toute cette série est un régal.