• : Mon biblioblog
  • : Les livres que j'ai lus et que j'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou...pas du tout. Mes compte-rendus de lectures et commentaires personnels.
  • Contact

100_1067.jpg

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux"

Jules Renard

Recherche

9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 15:02
Florence Trystram, L'épopée du méridien terrestre, Le procès des étoiles, J'ai lu

En 1735, une expédition quitte la Rochelle, menée par les savants Pierre Bouguer, Louis Godin, Joseph de Jussieu et Charles de la Condamine. Elle s'en va dans la présidence de Quito, au Pérou -(aujourd'hui Equateur) pour y mesurer la courbure du méridien terrestre. Dans le même temps une autre expédition part au pôle nord pour faire la même chose. Il s'agit de déterminer, en comparant les résultats, si le globe terrestre est aplati aux pôles ou à l'équateur. Florence Trystram nous raconte ici les aventures des membres de l'expédition partie pour le Pérou.

Il s'agit bien d'aventures car, pour mener à bien leur mission, nos savants ont du se faire diplomates pour négocier avec les autorités espagnoles l'autorisation de faire leurs relevés; terrassiers pour aplanir le terrain à partir duquel ils ont pris leurs mesures; alpinistes pour atteindre des points de repères situés en altitude. Ils se sont brouillés et ont travaillé séparément. Ils ne sont pas contenté des recherches pour lesquelles ils étaient mandatés mais ils ont aussi répertorié une partie de la faune et de la flore locales, proposé leurs services dans la lutte contre diverses épidémies. La Condamine est le premier à cartographier l'Amazone. Enfin ils ont mené leur vie privée pendant ces longues années loin de la France : le technicien Godin des Odonnais épouse une jeune créole, le chirurgien Séniergue est assassiné par un amant jaloux. Les retours en France des survivants s'étalent de 1744 à 1773.

 

Et bien, malgré toutes ces péripéties, j'ai trouvé la lecture assez souvent ennuyeuse. Comment cela se fait-il ? Il me semble que trop souvent l'auteure délaye en essayant d'imaginer les pensées de ses personnages. Elle a choisi la forme du roman et ne cite pas ses sources, ce que je déplore. J'imagine qu'il doit y avoir des journaux de voyages dont j'aurais bien aimé lire des extraits. Après mon voyage en Equateur cet été j'étais cependant intéressée par la découverte de ce pays. A Quito nous sommes allés visiter la Mitad del Mundo, parc récréatif situé sur l'équateur à l'endroit où les savants français sont supposés avoir commencé leurs mesures. Il y a un petit pavillon français qui raconte leur expédition.

A la Mitad del Mundo

A la Mitad del Mundo

Partager cet article

Repost 0
Publié par Agnès - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

keisha 11/10/2013 08:03

Dans ce domaine je préfère les documents, pas trop bruts quand même, les récits sobres, pas les romans.

Agnès 11/10/2013 18:14

Emmanuel Carrère ? Quel hasard !

Loupita 11/10/2013 14:38

A la base peut-être mais c'est quand même en train de se répandre de plus en plus en France aussi je trouve. Si tu prends (vraiment au hasard !) Emmanuel Carrère, dès 2000 avec L'Adversaire il faisait ça (oui, 2000 c'était il y a presque 15 ans, ça nous rajeunit pas)

Agnès 11/10/2013 08:49

Ce qu'on fait aujourd'hui, qui mélange documents et récit personnel de l'auteur, comment il a mené l'enquête, les difficultés qu'il a rencontrées et les chouettes découvertes qu'il a faites. Mais j'ai constaté que c'est plutôt une façon de procéder anglo-saxonne que française.